jeudi 12 novembre 2020

Films

Le confinement a au moins le mérite de laisser du temps pour découvrir des pépites. La Cinémathèque française propose des films rares, qui sont restaurés avant d'être mis en ligne. J'ai découvert hier deux courts-métrages de François Reichenbach, le premier plus construit, que j'ai trouvé très émouvant, le deuxième qui est d'abord une suite d'instantanés. Il nous donne à voir des garçons amis ou croisés, j'imagine, au gré de ses pérégrinations à travers le monde.

Last Spring (1954)


Nus masculins (1954)


Le bonheur qui émane de ces deux films et de tous ces garçons fait du bien en ce moment.
Cliquez sur les photos que j'ai extraites pour accéder aux films.

1 commentaire:

Silvano a dit…

Deux pépites, merci !